Le 11 Février dernier, l’Assemblée Générale du Groupement d’Intérêt Public (GIP) des Calanques a approuvé, à une très grande majorité, l’avant-projet de charte du futur Parc National des Calanques. Cette charte sera l’outil cohérent de protection, de valorisation et de gestion des espaces remarquables qui constitueront le Parc National.

Lors de cette Assemblée Générale, les périmètres des coeurs terrestres et marins du futur Parc et des aires d’adhésion ont également été jugées pertinentes par une majorité des participants.

Ce succès est le résultat de plus de 10 ans de travail et de concertation menés sans relâche par Guy TEISSIER, Président du GIP des Calanques, afin de donner à ce territoire le statut d’exception et d’exemplarité auquel il peut prétendre.

A la demande du Maire de Marseille, Jean-Claude GAUDIN, j’ai, en tant que conseiller municipal délégué à la Mer et au Parc National, et en lien permanent avec mes collègues élus, Laure-Agnès CARADEC et Claude VALLETTE, constamment alimenté la réflexion et les propositions du GIP, pour la terre comme pour la mer. C’est ainsi que les mesures de protection du milieu marin mises en œuvre par la Ville de Marseille dans le cadre de ma délégation ont été reprises dans les propositions de charte et de réglementation du futur Parc National.

Nous avons également toujours été à la pointe des propositions qui ont permis, sur le territoire marseillais, de dégager des consensus et d’entériner des dispositions partagées et acceptées par le plus grand nombre.

Ce vote est une véritable avancée qui permettra d’assurer durablement l’équilibre entre une meilleure protection d’espaces naturels très vulnérables et de paysages remarquables, et la nécessaire préservation des usages et pratiques des habitants et visiteurs de ce territoire.

Il reste encore beaucoup de travail à accomplir en 2011 pour que la mise en œuvre du Parc National se réalise dans le respect de l’intérêt général et dans les meilleures conditions pour chacun d’entre nous.

Vous pouvez compter sur moi pour veiller à la constante prise en considération de la nécessité de cet équilibre, et pour être présent et force de propositions tout au long de l’aboutissement de cette démarche.

11 commentaires sur “Les calanques sur le sentier du Parc National”

  1. Bellagio dit :

    Ce projet de parc national est un projet ambitieux, je crois savoir que 76 % des marseillais plébiscitent ce grand projet…alors moi aussi j’en fais partie car je souhaite que nos calanques soient mieux protégées et que les générations futures en profiterons autant que nous! Et puis un peu plus de civisme dans nos calanques ça fera de mal à personne.

  2. cani dit :

    Nos Calanques attirent de plus en plus d’étrangers à Marseille, la Région et la France, si nous voulons encore en profiter et en lzaisser la jouissance à nos enfants, il est inéluctéable d’en fixer des règles de comportement.

  3. SAUTERELLE dit :

    MERCI DE PROTEGER CE POUMON VERT DE CE COTE DE MARSEILLE. LA LUTTE EST DIFICILE, MAIS AU COMBIEN NECESSAIRE
    BRAVO A TOUS ET MERCI MESSIEURS DE VOTRE ABNEGATION AUX COUPS BAS

  4. Bonjour, Monsieur Reault Permettez moi de rebondir sur le parc des calanques , Il est effectivement important que nos enfants connaissent ce que nous avons connu et ce que nous continuons à connaitre actuellement, hors le parc national tel qu il semble se dessiner risque fort de nous priver de nos uses et coutumes et de notre passion bien marseillaise de la pêche.
    Permettez moi de vous apporter ma reflexion sur les zones de non peche actuellement proposées (tout cela est facilement verifiable grace à google Earth )
    Les 10 % en znp que vous annoncez et qui semble raisonnable de prime abord ne signifient rien en terme de gestion du site et cache les réelles contraintes du projet.
    Le coeur du parc est immence mais en fait la surface sur laquelle se concentrent les usages est bien plus petite. Il s agit pour la grande majorité de ceux ci du lineaire cotier.
    Hors en se basant sur le lineaire cotier, les zones de non peche que vous proposez representent en réalité 50 % du linéaire cotier des iles inclusent dans le coeur du parc et 18 % du linéaire cotier dans les calanques ( et cela sans tenir compte des grandes znp de cassidaigne et du veyron ) Vous voyez donc qu en affinant le raisonnement vos objectifs sont largement dépassés.
    Il est alors aisé de comprendre le refus des usagers et leur mécontentement car en plus d etre tres importantes elles sont situées pour certainnent sur des sites ayant une grande valeur « affective » pour beaucoup d entre nous.
    Sachez encore, pour vous donner une idée du non sens du projet en l état, que si vous souhaitez mettre 20 % du coeur de parc en reserve comme le préconise le CNPN et que vous les placiez toutes sur le linéaire cotier en prenant de façon arbitraire la bande des 300 mètres comme limite au large. L ensemble du lineaire cotier des calanques et des iles comprises ne suffirait pas à contenir les 8514 Hectares quelles représentent…..
    les activlités de peches seraient alors casi impossible sur le coeur de parc ( la peche sous marine serait quand à elle strictement impossible eu egard aux grandes profondeurs du site ).

    bien que les zones de réserves soient necessaires je n en disconvient pas, il serait je pense interessant et moderne dans ce projet de penser à une gestion plus rationnelle et raisonée de la ressource halieutique hors cela n en prend pas le chemin hélas

    cordialement
    Alexandre SASSATELLI

  5. Mes Calanques dit :

    Bonjour,

    Je suis pour le parc national des Calanques, mais je suis inquiet du fait de la surfréquentation. Ne va t on pas se retrouver avec quelques sentiers « autouroute » qui vont canaliser l’essentiel de la fréquentation?

    • Didier Reault dit :

      Merci de votre soutien pour le Parc.

      Le Parc permettra une meilleure gestion des flux de fréquentation avec une meilleure information, sensibilisation aux bonnes pratiques dans ce site naturel que sont les calanques. En aucun cas, in s’agit de créer des autoroutes mais de mieux orienter les visiteurs en fonction de leurs attentes et de leurs pratiques de la marche, de la plongée et des autres activités de loisirs. Il y aura également une plus grande présence humaine sur le territoire pour une meilleure surveillance…

  6. Savastano dit :

    Il y a vraiment des gens qui ne savent pas ce qu’ils disent. Je voudrais avoir leur adresse pour leur envoyer notre loyer et les taxes foncières alors dire que nous sommes privilégiés….On oublie que Sormiou est une calanque en grande partie PRIVEE avec des propriétaires Alors votre parc c’est non et non car il va y avoir beaucoup plus de monde, de saletés car les gens sont sales, de vols (car on vole et on ne respecte pas les biens). Réveillez vous Marseillais vous allez être contrôlés à chaque passage et il va y avoir un monde fou sur une petite plaque qui contient quelques centaines seulement de personnes. Des « sardines » je vous dis sur la plage.

    • Didier Reault dit :

      Le Parc National des Calanques ne résume pas à Sormiou…
      Il permettra des moyens supplémentaires pour faire la sécurité, la propreté et inviter les gens à être vigilants sur leurs pratiques et activités.
      Financièrement, ce sera évidemment un plus pour Marseille qui en a bien besoin !

  7. Savastano dit :

    Et j’ajoute à mon commentaire tout l’argent que cela a déjà couté et que ça va encore couter. Où prendront-il l’argent ?

  8. Champion dit :

    That’s a mold-brekear. Great thinking!

  9. LA reference concernant le sujet, on en veux plus merci beaucoup.

Laisser un commentaire