Université à la campagne, situation exceptionnelle pour une des facultés de la deuxième ville de France, le site universitaire de Luminy, enclavé géographiquement, doit saisir l’opportunité de devenir une vitrine du développement durable et constituer une des portes d’accès majeures du futur Parc National.

Le site de Luminy a été retenu à l’issue de l’appel d’offres « Plan Campus » lancé par l’Etat. Il a ainsi été validé par l’ensemble des acteurs publics comme un site majeur au niveau national du développement universitaire, scientifique, technologique et économique.

4 700 étudiants fréquentent actuellement Luminy. D’ici 5 ans, les projections montrent un doublement des effectifs.

Plusieurs projets accompagnent cette montée en puissance, parmi lesquels ceux du Plan Campus, de l’école Euromed Management, une desserte en BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) dès 2014, et des projets à plus long terme, élaborés par l’Université de la Méditerranée.

Ces projets prévoient à terme la construction de 140 000 m2 supplémentaires, dont 100 000 m2 pour l’Université et le CROUS, 15 000 à 20 000 m2 pour l’école Euromed Management , et 25 000 m2 destinés à des entreprises.

Ces constructions doivent se faire dans le respect de l’environnement et du paysage remarquable dans lequel elles s’insèreront.

Les nombreux espaces verts naturels sur ce site, épargnés par les incendies successifs qui ont ravagé les Calanques, assurent la présence d’une grande biodiversité sur ce territoire, et favorisent la circulation des espèces présentes avec le cœur de parc.

Le site universitaire de Luminy est proposé dans le projet actuel de Parc National des Calanques pour être classé en Aire Optimale d’Adhésion, car il en présente toutes les caractéristiques : continuité et solidarité écologiques, risque incendie élevé, et forte valeur paysagère.

Ce classement lui permettra de continuer à se développer en lien avec son environnement immédiat, dans un esprit de « durabilité » qui garantira le maintien d’une grande qualité environnementale et d’une bonne insertion paysagère des nouveaux bâtiments réalisés sur ce site.

Il renforcera l’image d’un campus en milieu naturel protégé, sans apporter de contraintes réglementaires supplémentaires par rapport à la réglementation actuelle du site.

L’Aire d’Adhésion permettra également d’offrir aux acteurs universitaires et économiques présents sur le site un cadre partenarial favorisant les initiatives économiques, culturelles, sociales et environnementales.

Inscrire Luminy en aire d’adhésion, c’est prévoir son avenir et anticiper le développement du campus dans « un esprit de nature » souhaité par une grande majorité de ceux qui vivent et travaillent sur ce site et revendiqué, je le sais, par les habitants des quartiers riverains.

Ma conviction est faite. J’espère qu’elle rejoindra la vôtre.

À voir aussi :
La Provence – 02/03/2011 : Parc des calanques : un futur écrin pour le campus de Luminy ?
La Provence – 27/02/2011 : L’extension du campus ne souffrirait pas du futur parc

10 commentaires sur “Le bonheur de Luminy est dans le Parc”

  1. Chanaleilles dit :

    Il suffit de regarder sur une carte ou une photographie aérienne la position géographique de Luminy pour que cela paraisse une évidence.

    Comme le disait le Président du GIP des Calanques Guy Teissier lors de la dernière Assemblée Générale du GIP qui s’est tenue le 11 février dernier :  » Il serait choquant qu’un campus universitaire puisse ne pas obtenir un critère d’excellence en matière d’éco-environnement en refusant – alors qu’il est géographiquement au milieu du Parc – d’être classé en zone d’adhésion ».

  2. bellagio dit :

    Il est évident que ce Campus doit viser l’excellence, il doit le faire maintenant car les conditions et les opportunités sont réunies pour y parvenir…l’arrivée simultanée du Plan campus et du Parc national est un signal fort, il faut maintenant que les autorités concernées conjuguent leurs efforts…Ce campus doit s’internationaliser davantage et conduire un vrai projet en matière de développement durable…ne nous privons pas de cette chance!

  3. Didier Reault dit :

    Tous les grands campus du monde s’orientent vers cette stratégie pour attirer les meilleurs étudiants et les meilleurs chercheurs.

    C’est la chance de Marseille. Ne la ratons pas !

  4. besagne dit :

    Il y a deux poles d’excellence et de reussite voisins et réunis dans le même canton de Mazargues : LUMINY et le Parc des calanques.Quelle chance pour les étudiants et les enseignants de travailler dans un tel cadre,quelle chance pour le Parc,trés trés bientot ,national d’avoir en son sein,l’élite qui le valorisera et le protégera.Parc et campus ne sont pas incompatibles,ils sont plus que complémentaires,ils sont symbiotiques.
    Merci Monsieur REAULT de l’avoir compris et de porter cette réalisation avec monsieur TEISSIER,tout à l’avantage des Marseillais,de Marseille
    et de tant de monde.

  5. D.Vasseur dit :

    C’est plutôt le Parc qui va souffrir des constructions du Campus, il suffit de voir les grues si proches du réservoir et d’entendre le dimanche maintenant en se promenant dans les collines du ron ron des moteurs des bâtiments à la place du gazouillis des oiseaux.
    Il serait bien que les constructions soient en harmonie avec le Parc et que les couleurs soient plus discrétes car vu du haut c’est laid !

  6. cani dit :

    Une chance pour la Faculté, pour nos étudiants et pour notre Ville.
    Avec une déserte de transport en commun …. le Rêve qui doit devenir réalité

  7. SAUTERELLE dit :

    LA CLASSE L’INVITATION POUR APERO COQUILLAGE!!!

  8. applanat dit :

    Quelle chance en effet d’avoir un campus aussi beau dans un site d’exception, je me demande si les étudiants en sont conscients au nombre de poubelles sauvages qui jonchent le sol, il n’y a qu’à se pencher face aux chambres étudiantes pour en avoir le coeur soulevé. Il est vrai d’ailleurs que les constructions sont de plus en plus nombreuses dans le campus. Est-il vrai qu’un Aquacity va remplacer la piscine de Luminy qui nous manque beaucoup d’ailleurs ?

    • Didier Reault dit :

      L’ambition et le projet de la ville de Marseille est de réaliser un véritable complexe aquatique, avec des bassins de compétition, de pratique de la natation et des sports quatiques et des bassins plus ludiques.

      Ce n’est donc pas un aquacity…

      • applanat dit :

        Tu me soulages de cette bonne nouvelle. Je ne te cache pas que les gens se font du souci sur ce bruit et surtout dans ce quartier si calme et si préservé.
        A bientôt

Laisser un commentaire