Et avec mention très bien… puisque c’est à l’unanimité que, le 7 février dernier, le Conseil Municipal de Marseille a approuvé la cession des 137 hectares d’espaces naturels de l’archipel au Conservatoire du Littoral.

Situé en plein cœur de la rade de Marseille, à seulement deux kilomètres du Vieux Port, l’archipel du Frioul est un quartier de Marseille, mais aussi un but de promenade à la journée, un lieu de baignade, et un site de plaisance majeur, qui accueille chaque année près de 400 000 visiteurs. Lors des périodes de forte fréquentation, plus de 3 500 personnes y débarquent chaque jour des navettes, et l’on compte jusqu’à 850 bateaux au mouillage.

Or cet archipel est, comme toutes les îles, le littoral et les espaces naturels de Marseille, un espace vulnérable et fragile. Le Frioul est en effet un pôle majeur de biodiversité, classé en zone Natura 2000, où l’on trouve de nombreuses espèces dont certaines sont uniques en France, et qui sont protégées au niveau national ou européen par plusieurs directives. Il abrite également des colonies d’oiseaux exceptionnelles.

Ce territoire est, comme l’ensemble du littoral mondial, et des espaces naturels péri-urbains, menacé par l’évolution des pratiques et usages de loisir de la population, et par l’augmentation de la fréquentation humaine, qui doit y être organisée, et encadrée.

[stream base=x:/didier-reault.fr/wp-content/uploads/2011/02/ flv=marseille-les-iles-protegees.flv embed=false share=false width=600 height=338 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false /]
Source : France 3 Régions

Grâce à une meilleure prise en compte globale du territoire et de ses équilibres, la cession de cet archipel au Conservatoire du Littoral permettra de concilier sauvegarde du site naturel, respect des équilibres écologiques, et pérennisation et développement des activités des hommes et des femmes qui y vivent et travaillent.

Avec ces cessions, et l’acquisition en cours de l’île de Planier, le Conservatoire du Littoral sera à terme propriétaire de l’ensemble des espaces naturels des archipels marseillais (Riou et Frioul).

Acteur de ces démarches, je suis fier de cette évolution pour les îles marseillaises car elle concrétise les mesures de gestion et de valorisation exemplaires que la Ville de Marseille met en place sur l’ensemble de nos espaces naturels remarquables.

Elle constitue également un élément majeur de la politique municipale de la mer et du littoral dont se dote actuellement la Ville de Marseille, sous mon impulsion, dans le cadre d’une véritable stratégie pour les 10 années à venir.

Je continuerai à porter cette ambition dans les mois à venir, et à m’engager pour la préservation de notre exceptionnel patrimoine naturel, qui fait de Marseille une ville unique, et qui est la première richesse de chacun d’entre nous.

À voir aussi :
La Provence – 16/02/2011 : Le conservatoire du littoral prend la main au frioul
France Bleu Provence – 16/02/2011 : Interview – Didier Reault – « la ville cède une partie du frioul au conservatoire du littoral »

5 commentaires sur “L’archipel du Frioul intègre le Conservatoire”

  1. jean-michel dit :

    Bravo pour la cession au conservatoire du littoral.
    Mais, pourquoi le frioul n’est-il pas intégré au coeur du Parc National des Calanques comme prévu ?

    • Didier Reault dit :

      Jean-Michel, merci de vos encouragements.

      Le retrait du coeur de Parc Marin de la Rade Sud souhaité par Guy TEISSIER, Président du GIP des Calanques, et de l’ensemble des élus de la Ville de Marseille, a entraîné une mise en cohérence des territoires du Frioul, en les retirant du coeur terrestre du Parc.

      Tout d’abord, nous avions pensé les laisser dans l’aire d’adhésion mais il y avait des risques que le Conseil National de Protection de la Nature qui a examiné le projet de Parc la semaine dernière nous demande de réintégrer une partie de la rade sud en coeur marin. Nous n’avons pas pris ce risque.

      Aujourd’hui, il semble que le CNPN soit en mesure de nous proposer une délibération qui nous permette de revoir notre position sur les espaces terrestres du Frioul sans réintégrer la rade sud.

      Ce serait une excellente nouvelle.

  2. besagne dit :

    Monsieur Reault,aussi bien dans votre gestion de la mer au sein du conseil municipal de MARSEILLE,que dans celle du 5° secteur ou du canton de mazargues,vous avez toujours oeuvré pour la parfaite et totale réussite du Parc National des Calanques,dont une immense partie est sur le territoire du canton dit de Mazargues.
    Votre réélection sera une garantie,pour les mazarguais de l’interet que vous portez à leur territoire,et un gage pour l’avenir du patrimoine de leurs enfants.

  3. cani dit :

    Tout d’abord, Merci pour la clarté de ce site qui permet ainsi de mieux comprendre certaines positions.

  4. M34 dit :

    Mes petits enfants pourront donc grace à Messieurs TEISSIER et REAULT, bénéficier encore de ce massif merveilleux que mes parents m’avaient- fait connaître, respecter et aimer.

Laisser un commentaire