En décembre dernier, lors d’un Conseil Municipal, la Ville de Marseille, sous l’impulsion de Jean-Claude GAUDIN, a affiché clairement ses ambitions en adoptant (enfin !) une véritable stratégie en faveur de la mer et du littoral.

Dans le même temps, elle a voté sa déclinaison balnéaire, un « plan plages et littoral » de 40 millions d’euros sur 10 ans.

Le 27 juin dernier, une deuxième étape a été franchie avec l’adoption d’un « plan nautisme et plongée ».

La politique de la mer et du littoral de la Ville de Marseille, qui couvre la période 2010 à 2020, se décline en effet en 5 programmes spécifiques comportant des actions très concrètes et ciblées concernant le littoral, les plages, le nautisme, la plongée, la préservation et valorisation des ressources marines, la sensibilisation du grand public aux bonnes pratiques en mer, la réduction à la source des pollutions, et la lutte contre les inondations.

Le plan nautisme et plongée, qui est le deuxième de ces programmes à être adopté, est doté de 20 millions d’euros. C’est ainsi 60 millions d’euros que la Ville de Marseille dédie en moins de 6 mois à l’amélioration de son offre maritime.

Au travers du Plan Nautisme et Plongée, la Ville de Marseille marque sa volonté de devenir d’ici 2020, non seulement la métropole euro-méditerranéenne du nautisme mais aussi la ville phare de la plongée et du monde sous-marin dans le monde.

Marseille investit donc pour que le nautisme et la plongée accèdent à la place qu’ils méritent dans la pratique sportive des marseillaises et des marseillais, et pour offrir, en complément de son plan d’eau exceptionnel, des équipements et services attractifs aux grands événements nautiques.

Sur les 20 Millions d’Euros votés, 9 Millions seront consacrés à la réalisation de travaux et d’équipements, les 11 Millions restant étant destinés aux actions de soutien aux grandes manifestations, aux partenariats avec le monde associatif, les fédérations et clubs, et aux actions d’aide à la pratique de la voile et de la plongée des scolaires, étudiants et de tous publics.

Les travaux mis en œuvre mettront quelques années à voir le jour, car ils nécessitent des études, de nombreuses autorisations, notamment des services de l’Etat, et des accords avec les partenaires tels que la Communauté Urbaine, le Grand Port Maritime, ou la Région Provence-Alpes Côte d’Azur.

Mais ils permettront, d’ici moins de 10 ans, d’affirmer l’image maritime de Marseille, et d’améliorer l’attractivité et la qualité de vie dans notre ville. Nous pourrons ainsi proposer à la population marseillaise, aux touristes, et aux organisateurs de grandes manifestations nautiques ou sous-marines :

une offre de découverte et de pratique de la voile et de la plongée plus équilibrée entre le Nord et le Sud, avec une accessibilité à tous les publics, quel qu’en soit l’age, le milieu social, les moyens financiers ou physiques,
des stades nautiques dédiés au Nord comme au Sud à la pratique de différents sports nautiques,
des plans d’eau et cales de mise à l’eau améliorés, dotés de services adaptés aux besoins actuels des plaisanciers, et compatibles avec la protection de l’environnement marin,
– et des lieux événementiels d’accueil permanent et de services aux grandes courses et manifestations nautiques, sur l’ensemble du littoral.

Ajoutés aux efforts consentis par la Municipalité sur la requalification du Vieux-Port pour laquelle je m’emploie à ce qu’elle soit aussi une requalification du plan d’eau, sur les travaux des darses à venir sur le J4 ou sur l’Anse du Pharo, la réalisation des actions de ce plan nautisme et plongée, et plus globalement de la politique de la mer mise en œuvre dans le cadre de ma délégation, permettra de changer la physionomie de Marseille.

Bref, faire entrer concrètement Marseille dans la dimension des Métropoles de la Mer !

Didier REAULT

18 commentaires sur “Marseille Métropole de la Mer. Pas seulement une vision, une ambition !”

  1. reveur dit :

    Beau programme qui me fait regretter d’être né un peu tôt

  2. Mussa Charles dit :

    Cher Didier : Je te fais part de mon projet de plus de 30 ans sur une liaison maritime entre l’Estaque et le vieux port . Ce projet permettrait :
    De désengorger l’arrivée sur Marseille part la A 55
    de valorisé encore plus l’Estaque
    D’amener les croisiéristes sur le Vieux Port eux qui nous apportent des E
    de plus ce projet est peut couteux le chemin est fait les quais aussi reste à acheter les bateaux

  3. TRINIDAD dit :

    L’avenir sourit aux (projets) ambitieux.

    Vous avez raison de voir grand pour Marseille, elle le mérite.
    L’ensemble de la population, comme du monde maritime et nautique soutient une aussi belle politique, et les projets correspondants.
    Que les vents vous soient favorables !

  4. rené dit :

    finissons Marseille et ses grands travaux surtout pour 2013 et son stade que dèjà vous parlez d’énormes réalisations.
    à voir !
    Marseille est un grand chantier quand poura-t-on y vivre tranquille!

    • Didier Reault dit :

      La Ville a trop souffert de ne pas avoir anticipé son avenir. Et, encore plus, dans le domaine de la mer qui sera un des secteurs porteurs dans les prochaines décennies.

      Cette fois-ci, il ne faut pas passer à côté. Les projets développés concourront aussi à la réussite de 2013.

  5. Eric NOTIN dit :

    Bravo pour cette volonté de développer l’activité nautique sous toutes ses formes … l’aviron en particulier … et lui donner une plus grande lisibilité …

  6. SAUTERELLE dit :

    Une fois de plus, Monsieur Reault, votre vision du plan d’eau et de la rade de Marseille est tounée vers l’avenir.
    Vos quatre projets constituent une véritable aubaine pour Marseille et les Marseillais ainsi que pour les touristes et les grandes courses qui font déjà la joie de tout un chacun du côté de la Corniche, véritable balcon sur la mer, y ajouter un ou des lieux évènementiels d’accueil permanent peut aussi apporter qq emplois.
    Bon courage, nous vous soutenons.

    • Didier Reault dit :

      Bien sûr, l’ensemble du projet autour de la mer est fortement pourvoyeur d’emplois, souvent nouveaux. La mer est un don de la nature, c’est aussi une source de richesse économique pour les métropoles qui savent en tirer parti.

  7. Régine Zohar dit :

    Bravo !! Les projets avancent, nous le rajouterons dans notre livre, « Des Clubs Nautiques, des histoires et des hommes » promis ! La mer, enfin mise à l’honneur ? C’est super !

  8. joseph dit :

    Malgré un tel emplacement, la ville de Marseille n’a surement jamais assez privilégié son côté maritime. Il semble bien qu’avec monsieur Réault les choses changent beaucoup et dans le bon sens. Bravo! Continuez, nous sommes avec vous.

  9. Bernard Didier dit :

    Une vision d’avenir qui débouche sur de bons projets c’est du bon travail que vous faites.
    Amicalement.

  10. M34 dit :

    Petit message perso !! pardon sur ce site
    Eric NOTIN, je n’en ai connu qu’un seul que j’ai beaucoup apprécié, mais depuis mon retard à la retraite et mon déménagement je l’ai perdu de vue hélas,
    amitiés à lui s’il lit ce message

  11. reveur dit :

    La Mer, les Calanques, l’Estaque voilà un programme ambitieux et coordonné pour Marseille
    bien sur il y aura toujours des « ronchons », des opportunistes et des raleurs mais il faut avancer contre vents et marées

Laisser un commentaire