Le premier débat en direct que j’organise avec vous, le Mardi 18 Octobre, de 19 Heures à 20 heures, concerne un sujet d’actualité : la création du Parc National des Calanques. Au moment où l’enquête publique est lancée (le 17 octobre), je vous propose de l’aborder sous un angle différent.

En effet, le Parc National des Calanques est sans aucun doute le premier projet métropolitain conçu comme tel, avec plusieurs communes, dans l’esprit d’une attractivité supplémentaire pour notre territoire avec la spécificité de le protéger. Vaste sujet et débat que nous menons depuis 12 ans avec Guy TEISSIER.

Une ville comme Marseille ne doit plus rêver sur son statut de Métropole… Elle doit passer aux actes. Le Parc National en est un, extrêmement fort. C’est ma conviction.

Si vous souhaitez, en toute liberté et en toute simplicité, échanger avec moi sur ce sujet, n’hésitez pas !

Connectez-vous, Mardi 18 octobre à 19 Heures sur ce site.

32 commentaires sur “Débat du 18 Octobre de 19h à 20h”

  1. garde dit :

    quel est le sujet du débat du 11 octobre ? Merci pour la réponse .

  2. Majal dit :

    Bonjour,
    Pour eviter que le parc soit parcouru par de nombreux VTT sur tous les chemins il serait bien d’en reserver un – ou d’en creer- a l’usage des Vététistes voire des coureurs a pied….afin de pouvoir relier Luminy a Cassis

    • Didier Reault dit :

      Cette réponse vaut pour les 2 posts de votre part.
      Merci de votre soutien. Concernant la pratique du VTT sur des chemins bien identifiés, j’y suis favorable. Ce sera de la responsabilité des gestionnaires du Parc National des Calanques, dont j’espère bien faire partie, d’organiser intelligemment les pratiques ancestrales (chasse, pêche…) et plus récentes mais naturelles comme le VTT, la marche, la course… Votre contribution m’aide à faire avancer ce sujet. Merci;

  3. monegatti dit :

    Salut Didier,
    De tout coeur avec toi pour cet ambitieux projet.

  4. Longepierre (FMED ingénierie) dit :

    bonjour,
    Il y a de cela plus d’un an maintenant nous avions discuté ensemble des perspectives et des outils pour mettre en place une véritable stratégie durable de gestion des mouillages en fonction de la fréquentation saisonnière et de la nature des fonds dans les différentes zones du futur parc. Qu’en est il aujourd’hui? Y a il eu des avancée dans le domaine?
    sincèrement,
    SL

    • Didier Reault dit :

      Le conseil municipal de Marseille a voté hier une délibération relative à la valorisation du milieu marin qui engage 8,5 millions d’Euros sur 10 ans. C’est dans ce cadre-là que nous allons pouvoir avancer en accord avec les objectifs du Parc National et avec la stratégie de mouillage sur la façade méditerranéenne mise en oeuvre par la préfecture maritime au nom de l’Etat.

  5. Très content de lire cette délibération du conseil municipal de Marseille relative à la valorisation du milieu marin qui va avancer en accord avec les objectifs du parc national. Je ne pourrais assister en direct tout à l’heure au débat sur la création du Parc Naturel National des Calanques. Je tenais à souligner l’investissement de la Fédération Française d’Etudes et sports Sous Marins sur ce projet et qui a participé par ses organismes déconcentrés du département 13 à plusieurs réflexions sur l’espace maritime et sous-marin. Bien cordialement à Didier Réault de la part du Secrétaire Général de la FFESSM.

  6. Napoli dit :

    salut didier
    j éspère qu il est pévue une la réglementation pour le maintien des chiens en laisse et le ramassage des defections car les enfants s amusent dans ce prochain parc
    je te remercie pour cet énorme proget

    • Didier Reault dit :

      Bonsoir,
      le maintien laisse des chiens a été un sujet de discussion (!) dans le cadre de la concertation sur le Parc. Notamment avec les chasseurs qui pourront continuer à chasser et avec les cabanoniers qui pourront toujours être accompagnés de leur fidèle compagnon dans les calanques habités, sans laisse, et avec lorsqu’ils promèneront dans le massif. Quant aux déjections, chaque maître doit, comme en ville (!), les ramasser…
      Merci ton soutien.

  7. JANNY Pascale dit :

    Bonsoir, en ce qui concerne la demande de Sébastien Longepierre, plusieurs observatoires des usages marins sont en train de se mettre en place sur nos espaces maritimes, ou sur les aires marines protégées, ce que sera le coeur de parc marin. Ces initiatives sont portées par plusieurs institutions : GIP des Calanques, Agence des Aires Marines Protégées, DREAL et/ou Agence de l’Eau.
    Les choses avancent, donc, et plutôt vite.
    La mise en place des mouillages sur la zone de coeur du Parc National des Calanques se fera en concertation avec les services de l’Etat, et sur proposition du CA du futur Etablissement Public du parc National, CA dont une majorité de membres seront des locaux : usagers, associations, scientifiques, et habitants.

  8. JANNY Pascale dit :

    Concernant les chiens, il est d’ores et déjà réglementairement demandé sur les espaces naturels des calanques comme des sites gérés par la Ville de Marseille (archipel du Frioul, par exemple) de tenir ses chiens en laisse. Les moyens humains du Parc, bien supérieurs aux moyens que les institutions peuvent actuellement mettre en oeuvre sur ces immenses territoires, permettront de mieux informer, prévenir, et faire respecter la réglementation.

  9. Robert dit :

    Bonsoir,
    Bonne idée, ce tchat ! C’est vraiment nouveau pour un élu de faire ça.
    Pour le Parc National, avec Guy TEISSIER, vous avez vraiment fait un travail remarquable. Je suis plaisancier et j’avais beaucoup de doutes.
    Un soir, je vous ai rencontré lors d’une réunion à l’YCPR et vous m’avez convaincu, dans un climat houleux, de la nécessité de faire ce parc. Votre discours sur l’organisation des activités en mer, raisonnable, est très équilibré et permet à chacun de s’y retrouver… On compte sur vous !

    • Didier Reault dit :

      Mon cher Robert,
      Merci de votre grande honnêteté et de votre soutien. C’est vrai, cette réunion à l’YCPR n’avait pas été une partie de plaisir ! je suis ravi que mon message ait pu passer auprès certains d’entre vous. Dans ma délégation à la mer, j’essaie d’être le plus mesuré possible et de prendre en compte les deux volets du parc : protection de la nature et préservation des usages. Concilier les deux n’est pas simple : certains veulent plus, d’autres moins…

      Comme vous le dites justement, je crois qu’avec Guy TEISSIER, nous avons trouver un point d’équilibre. celui-ci n’est pas statique, c’est un équilibre dynamique comme lorsque l’on fait du vélo. Nous devrons l’adapter dans un sens ou dans un autre au fur et à mesure de la construction du Parc National lorsqu’il sera créé…

  10. abeilleenville dit :

    Bravo pour ce premier projet  » métropolitain « , l’un des rares à émerger de façon concrète depuis de longues années.

    On nous rabâche les oreilles avec Marseille Métropole, mais à part Euroméditerranée, portée par Guy TEISSIER, et le Parc National des Calanques, porté par … Guy TEISSIER, et vous-même, on ne voit pas sortir grand chose de concret.
    Euroméditerranée avait beaucoup de détracteurs quand il est né, il fait désormais l’unanimité.
    Il en sera de même du PN des Calanques.

    En dehors de ces 2 projets phares que vous portez avec Guy TEISSIER, quelles sont les réalisation métropolitaines de la ville ou de MPM ?
    Quelques équipements qui se disent métropolitains, une bibliothèque, un silo, et un palais de la glisse en déficit, ça ne suffit pas à faire une métropole ni à bâtir une vision globale et ambitieuse de l’avenir, du développement et de la gestion de notre territoire.

    Alors merci à vous pour cet engagement dans ce projet de Parc National qui a nécessité bien de la persévérance pour aboutir, et continuez, maintenant que ce dossier est quasi créé, à construire le Marseille de demain dont vous nous offrez une vision bien intéressante avec votre projet de Marseille Métropole de la Mer.

    Vision qui, une fois de plus, est (ce qui n’est pas si fréquent!) consensuelle, parce qu’elle est dans le sens de l’intérêt général, et bénéficie à la population dans son entier.

    Vos projets rallient élus de droite et de gauche, à partir du moment où ce sont des gens honnêtes, comme le projet de parc qui a été voté en bloc par les socialistes hier au Conseil Municipal ; c’est la preuve qu’ils sont de bons projets, ceux que la métropole attendait, et ce dont elle a besoin pour émerger.

    • Didier Reault dit :

      Là aussi, l’avenir de notre ville et sa transformation en Métropole ne doit pas être l’objet de discours et de posture à des fins politiciennes. Ce sera le résultat d’un vrai travail de fond entre tous les élus de droite et de gauche, en toute sérénité pour trouver le bon équilibre dynamique. C’est ce que j’essaie de faire dans mon canton avec l’ANRU des Hauts de Mazargues, avec Guy TEISSIER sur le Parc, avec Samia GHali sur la Rade Nord, Dominique TIAN, Richard MIRON et Laure Agnès CARADEC sur le futur Parc Balnéaire du Prado, avec Claude VALLETTE sur le Plan Local d’Urbanisme, etc…

      D’autres ne sont sans doute pas mûr pour ce genre de travail, c’est dommage…

  11. joseph dit :

    Bonsoir,
    Je ne connais pas toutes les calanques, mais je connais celle de Morgiou. Ce site m’a émerveillé et le protéger comme vous voulez le faire me semble très interressant et primordial. Personne ne se sentira lésé et dans quelques années chacun se réjouira que des hommes ayant de la volonté et pas peur de s’engager aient réussi ce défi.
    Donc, bon courage et Bravo

    • Didier Reault dit :

      Effectivement, c’est la raison pour laquelle nous travaillons à la création de Parc. Et je suis, tout comme vous, que les gens prendront conscience rapidement des avancées en terme protection de la nature et d’une meilleure gestion de la fréquentation.

      Ils pourront découvrir des fonds marins plus beaux encore, lorsqu’il plongeront avec bouteilles ou non, leurs enfants tout prêt du rivage pourront voir des poissons plus nombreux accompagnés en cela par les sentiers sous marins que la Ville de Marseille en place (pour l’instant au frioul et aux Catalans…), découvrir des espaces à terre apaisés… les chasseurs constateront également que le gibier est plus nombreux, plus sain grâce à leurs efforts, déjà reconnus de gestion mais aussi parce-que, dans certaines zones, le Parc permettra aux animaux de se reproduire plus tranquillement et plus facilement…
      Merci de vos encouragements.

  12. JANNY Pascale dit :

    N’oublions pas que le parc National a dans ses objectifs principaux la protection de ce massif exceptionnel contre les dégradations irréversibles, dues aux exploitations industrielles, à l’urbanisation sauvage, et aux incendies. ceux que le site des Calanques émerveillent ne peuvent donc que soutenir ce projet !

    • Didier Reault dit :

      Bah oui… mais certains ont du mal à le comprendre et n’écoutent que les insatisfaits par nature ou par principe. Ce qui s’est passé au Conseil Municipal d’hier, risque de fragiliser notre position vis à vis de l’Etat. Si ce devait être le cas, ils porteraient une lourde responsabilité vis à vis qu’ils sont sensés défendre… de la pré-éminence de l’Etat dans la gouvernance du Parc !

  13. infossi henri dit :

    bonsoir, je suis pour le parc, au niveau de la réserve en bordure des fosses et au devenson, réglementation pour les plaisanciers d’accord, mais pour les pêcheurs au moins à 800 m. pour la circulation ok que ce soit la mairie de marseille qui garde le droit de police pour la route du feu, mais plutôt réglementée par le parc, je suis d’accord pour faire un parking à l’entrée du village qui sert en même temps pour les pompiers en cas de vent, en tout cas super l’idée de ce tchate, riton

  14. Michel Brunet dit :

    Bonjour,

    Vouloir faire un parc national alors que les moyens existants, NATURA 2000, loi 1975 ne sont pas respectés est une véritable utopie!

    Vouloir faire un parc National en ponctionant 10% du budget sur les autres parcs nationaux qui réclament d’autre part plus de moyens pour fonctionner est une vraie mascarade !

    Vouloir faire un parc national sans intégrer les principaux résidents et je précise bien résidents (non propiétaires) du coeur de parc (les cabanoniers de Sormiou) est une injure et est contraire au caractère de la charte qui prévoit la préservation des usages et des traditions dont la charte se gargarise !

    Affirmer que les zones de non pêche prévues par la charte ont été définies scientifiquement dans le seul but de préserver certaines espèces de poissons n’est que foutaise !
    Elles n’ont été définies que pour satisfaire une exigence gouvernementale exprimée en %
    Si elles avaient dû l’ être pour la préservation des espèces elles auraient été placées ailleurs.

    Et que dire sur la cerise sur le gateau: L’émissaire de Cortiou et les boues rouges de Cassis….. Quels moyens utopiques,
    Marseille aura aux yeux du Monde un Parc National dans de la merde !!

    Quant au « label parc national des calanques » il sera là pour booster la petite économie locale au détriment de la préservation de la nature.
    Afflux de touristes, de promènes-couillons, etc..

    • Didier Reault dit :

      Je crois que la réponse de Riton que je salue répond en partie à vos interrogations et à vos sentences. Nous sommes là pour faire progresser les choses. je pense que, dans le cadre de la concertation, nous avons écouté tout le monde et pris en compte pas mal d’observations. Ensuite, est venue l’heure des décisions qui sont maintenant soumises à enquête publiques. j’ai l’honnêteté d’indiquer les lieux (!), vous me reconnaîtrez vouloir mettre en oeuvre le plus de transparence possible…

      Pour le reste, le Parc sera un moyen de pression pour que chacun acteur (collectivités, entreprises, particuliers…) résolve et répare les dégâts qu’il a créé. Vous avouerez qu’aujourd’hui, ce n’est pas totalement le cas…

  15. Michel Brunet dit :

    Si mon commentaire n’est pas publié, il le sera intégralement sur d’autres sites et largement commenté sur la censure dont il peut être victime.

    • Didier Reault dit :

      Il sera publié comme tous les commentaires. la censure n’a pas cours chez moi. je suis un libéral et je respecte l’autre et ce qu’il pense et dit… J’attends la même de lui en retour. Par contre, je ne m’interdis aucun débat, aucune contre-verse parce qu’elle m’enrichit. j’espère que ce sera le cas pour vous aussi…

  16. Renaud dit :

    Face aux actes criminels : le lestage de trois dauphins mutilés, quels seront les moyens du Parc National en terme de prévention et juridique face à ces actes « je le répète criminels »

    • Didier Reault dit :

      Plus de personnels de surveillance, de prévention et de répression lorsque cela sera nécessaire. En mer, le Préfet Maritime au nom de l’Etat devra s’acquitter de cette tâche avec plus de ferveur qu’aujourd’hui et, sans aucun doute plus de moyen. de toute façon, le Parc National sera un formidable moyen de mettre la pression sur chaque responsable d’une parcelle de pouvoir afin qu’il la mette en oeuvre. La réaction du procureur de la République, dans l’affaire des dauphins, est un signe encourageantt en cela…

  17. JANNY Pascale dit :

    Je suis choquée par le commentaire de M. Brunet.

    Les réglementations existantes ne sont pas respectées, on est d’accord, mais c’est parce que nous sommes sur une mosaïque de terrains, appartenant à des propriétaires différents, EDF, CG13, Ville, Conservatoire du littoral, etc, qui n’ont pas forcément les moyens humains à mettre en place pour faire respecter la réglementation en place. le Parc apportera ces moyens ! Si le budget des autres parcs est légèrement diminué pour faire place au budget du PN des Calanques, il sera pour nous une manne essentielle à la bonne gestion de ces territoires.

    Les résident seront associés au CA, et pourront se faire entendre, arrêtons de faire cette distinction entre propriétaires et résidents, les CIQ seront représentés au CA, les associations aussi, ceux qui veulent se faire entendre le pourront, il n’y a qu’à voir comme les opposants au parc,pourtant minoritaires, arrivent à occuper l’espace médiatique et à faire croire qu’ils sont majoritaires !

    Pour les zones de non pêche, avant de dire que nous faisons un sous-parc, je conseille à M. Brunet de visiter le site du parc national de la Guadeloupe, pour voir à quoi ressemble son coeur de parc. Le notre a au moins l’intérêt d’être d’un seul tenant, en continuité écologique avec le coeur terrestre, et protégeant des canyons de grand valeur, comme celui de Cassidaigne, abritant des espèces rares, comme des coraux froids présents à de faibles profondeurs.

    Les rejets de boues rouges seront arrêtés en 2015 GRACE au parc, sinon, aucun terme de ce type n’aurait été obtenu.
    Les rejets de Cortiou seront eux aussi l’objet de toutes leparc permettra s attentions, et le Parc permettra de débloquer chez les partenaires comme l’Agence de l’Eau des fonds pour réaliser une prolongation de l’émissaire, par exemple, ce que nous n’arrivons pas à obtenir depuis plus de 10 ans, et que nous n’obtiendrons JAMAIS sans le Parc.
    Le Parc permettra également de faire avancer le dossier du contrat de baie, bloqué à MPM depuis plus d’un an !

    Quand aux promène-couillons que cite ce Monsieur, qu’il aille leur demander leur avis; c’est l’Etat qui décidera de la réglementation à mettre en place sur la partie marine des Calanques, et les entreprises de promène-couillons mesurent déjà ce que cela représente : certainement pas le laisser faire !

  18. Didier Reault dit :

    Merci à tous ceux qui ont participé en direct sur ce débat.
    Je rassure ceux qui pensent la censure est à l’oeuvre. Aucun commentaire n’a été étouffé et chacun d’entre eux a reçu une réponse immédiate.
    Le débat est encore ouvert et vous pouvez bien entendu laisser des commentaires qui recevront réponses dans les meilleurs délais.

    Bonne soirée ! Didier REAULT

Laisser un commentaire